we sign it - Manifeste du 11 janvier

Manifeste du 11 janvier

Le 11 janvier, la France s'est levée, spontanément, et a marché pour signifier sa volonté profonde de défendre notre bien commun. Un an après, nos politiques, discrédités par leur absence de résultats, ont échoué à transformer l'esprit du 11 janvier en force pour unir et réformer notre pays, préférant continuer les jeux politiciens, commentant platement la montée du Front National dans les urnes et dans les esprits.

Nous lançons un appel à ceux qui veulent prendre date, pour transformer l'esprit du 11 janvier en énergie pour redresser le pays.

Le Manifeste

Chômage, absence de croissance, délitement du lien social, abstentionnisme, montée des populismes et des extrémismes de tous bords. Autant d’évidences qui traduisent la faillite des gouvernements successifs à rassembler et œuvrer pour l’apaisement, la protection et le développement de notre pays.
Nous sommes résolument déterminés à faire vivre l’esprit de concorde qui nous anima le 11 janvier. Ce jour-là, des Français de toutes origines, de tous horizons et de toutes confessions sont descendus dans les rues, en silence, ne répondant à aucun appel que celui de leur conviction propre qui intimait alors de présenter au monde la force paisible de l’unité face à la négation de leurs principes. Cette volonté sereine, la redécouverte de l’évidence d’un socle commun qui unit et transcende les individualités doit perdurer.
Pour cette raison, nous lançons un appel à tous ceux qui partagent nos convictions. Nous invitons chaque Française, chaque Français, à signer notre manifeste, pour que souffle à nouveau l’esprit du 11 janvier.

Liberté 

Nous affirmons que notre bien le plus précieux est notre liberté. Ce principe fondamental a été attaqué par les djihadistes, en janvier, puis en novembre dernier. Mais les Français ont affirmé leur volonté profonde de vivre leur vie comme ils l’entendent. Aujourd’hui, c’est au nom de cette liberté que certains cèdent au tout-sécuritaire. Nous refusons ce débat en trompe l’œil et rejetons toute tentative d’opposer la liberté à son corollaire, la sécurité.

Fierté nationale 

Nous rejetons les divisions de notre communauté nationale – divisions des territoires comme divisions des esprits –  et affirmons que la France a un rôle fondamental à jouer en Europe et dans le monde. Seule une partie de la France a oublié son rayonnement passé et actuel.
Depuis le 7 janvier 2015, le monde regarde la France, scrutant le moindre de ses mouvements. Nous avons redécouvert la puissance symbolique de notre pays. Fiers et humbles, nous acceptons de porter les valeurs qui font de la France la cible mais aussi et surtout le phare des pays démocratiques.En conséquence, nous militons pour que les Français poursuivent leur Histoire commune, dans ses frontières et au-delà.

Révolution citoyenne

Les politiques doivent rechercher l'intérêt national et non la conservation de leurs privilèges. Ils doivent connaître la société, connaître le privé et ne pas vivre de leur mandat.Les élites médiatiques, administratives, intellectuelles sont les mêmes depuis 30 ans.
La génération de 68 a confisqué à son seul profit les positions de pouvoir, paralysant le pays et les idées, empêchant toute véritable réforme. Le monde a changé, les Français aussi, mais nos élites, non. Nous appelons au changement profond de la pratique et des conditions du pouvoir pour redonner confiance. 

Destin commun

Vieillissement démographique, vague d’innovations technologiques, crise souveraine modifient déjà notre société et transformeront l’organisation du monde. Pourtant, aucun programme politique n’offre une vision de la France dans cinq ans, dix ans, vingt ans.


Nous invitons à une réflexion commune et citoyenne pour décider ensemble des stratégies à mettre en œuvre pour que la France tire le meilleur des grands défis à venir. Pour que nos institutions répondent mieux aux attentes des Français, nous proposons:

• L’interdiction stricte du cumul des mandats : un mandat, une personne
• Passer de 577 députés à 400 députés à l’Assemblée nationale
• Favoriser les référendums d’initiative populaire
• Diminuer par deux les postes de conseillers municipaux, départementaux et régionaux
• Obligation de démissionner de la fonction publique lorsqu'on est élu

Signer

Diffusez auprès de votre entourage